LA CUISINE PREND FORME!

Poignée encastrée dans la façade de tiroir.

Poignée encastrée dans la façade de tiroir.

Dans mon billet précédent, je vous parlais de l'importance de trouver la source d'inspiration pour notre projet, une cuisine contemporaine à saveur surannée et de la matière qui nous permet d'atteindre notre objectif. Nous avons la matière, mais celle-ci nous oblige à faire un petit détour dans notre réflexion afin de pallier sa malléabilité. Une contrainte ou plutôt un moteur pour découvrir des solutions qui n'auraient pas vu le jour autrement. Les façades de cuivre de la cuisine sont donc découpées au laser, puis plaquées sur les portes de bois. Cette méthode évite les soudures grossières et permet de mettre en valeur le détail du chant de la porte et de sa poignée encastrée.

Le cuivre, oui, mais avec parcimonie, l'îlot de la cuisine en est recouvert, mais il doit être pondéré pour alléger le design de la cuisine. Alors l'idée d'un carreau en dos d'îlot s'avère l'élément clef pour atténuer cette masse de cuivre. Malgré nos recherches nous ne trouvons pas le carreau souhaité, que cela ne tienne nous la créons! Le modèle de carreau est imaginé et fabriqué dans notre atelier. L'îlot de notre cuisine est maintenant complété avec cette touche personnalisée.

L'effet carreau fait maison!

L'effet carreau fait maison!

Mettre en valeur l'élément phare de notre cuisine nécessite un arrière-plan neutre et chaleureux. Le pan de mur qui se détache derrière l'îlot ne doit en aucun prétexte prendre trop d'importance. Pour ce faire, nous optons pour le placage de bois gratté et teint, cette option ajoute cette touche surannée qui nous est si précieuse et qui donne le ton désiré à notre cuisine. De grandes portes vitrées aux coins arrondis accentuent cette idée de meuble-vaisselier ( Butler pantry) pour renchérir notre vision.

Coins arrondis.

Coins arrondis.

Une cuisine contemporaine aux accents d'autrefois, restez à l'affût, le prochain billet vous livrera le résultat final! N'hésitez pas à me faire part de vos commentaires.

Brigitte B_

Pour lire le premier article sur notre processus créatif, cliquez ici